Les Pyrénées Orientales offrent aux vacanciers et occitans nombre de lieux d’intérêt historique ou culturel et la possibilité de s’adonner à de multiples activités sportives ou de loisirs. On peut dire qu’il est doux d’y passer ses vacances. Mais en vacances on peut aussi prendre le temps de découvrir et d’apprendre, n’est-ce-pas ? Pour revenir de villégiature avec de belles choses à raconter, n’hésitez pas à faire une halte au Biodiversarium de Banyuls sur Mer pendant votre séjour camping dans les Pyrénées Orientales, un univers passionnant vous y attend.

Biodiversarium, en voilà un drôle de nom !

Lovée sur la côte Vermeille, Banyuls s’est révélée être un lieu idéal pour combiner plusieurs objectifs liés à la sensibilisation à la biodiversité. Support à la fois pédagogique et ludique, son Biodiversarium réunit un aquarium présenté sous un angle scientifique pour le côté mer, un jardin méditerranéen pour le côté terre et un observatoire océanologique où des chercheurs venus du monde entier veillent sur les écosystèmes locaux tout en partageant leurs connaissances avec les visiteurs.

L’aquarium dédié à la faune de Banyuls

A Banyuls, pas de requins blancs, de tortues exotiques ni de poissons clown. Les espèces présentées dans leur milieu naturel sont exclusivement issues du « terroir » banyulenc, qu’elles soient marines ou terrestres.

Créé à la fin du 19ème siècle, l’aquarium s’est récemment refait une beauté pour mieux vous présenter plus de 300 espèces méditerranéennes de végétaux, invertébrés et poissons dans des bassins restituant à l’identique leur cadre naturel de vie (le biotope). Après quelques informations sur la longue histoire de l’océanographie à Banyuls, le bassin dit de découverte vous offre la chance d’observer de très près un grand nombre d’habitants invertébrés dont vous ne soupçonniez pas l’existence et encore moins l’utilité. On admire aussi l’incessant ballet des méduses, le pas cadencé du Bernard l’ermite, crustacé objet de quelques anecdotes amusantes, ou les reflets colorés de bien des petits poissons typiques du littoral occitan. Au fil du parcours, les animateurs et médiateurs scientifiques sont ravis de répondre à toutes vos interrogations et vous passionnent. Certains prendront plaisir à « déranger » quelques chercheurs en plein travail dans des laboratoires ouverts au public.

Parmi les activités les plus amusantes et instructives, on assiste au nourrissage des roussettes, étoiles de mer, oursins ou raies et découvrir ce qu’ils mangent étonne petits et grands. Une autre animation à l’aide d’un microscope nous emmène dans l’univers fascinant des algues et du plancton marin.

Loin du sensationnel, à taille humaine et pourtant passionnant, l’aquarium et la rencontre avec plongeurs et chercheurs pourraient bien susciter quelques vocations…. Marines et scientifiques.

Le jardin Méditerranéen et l’Observatoire Océanographique

Ici, on s’intéresse aussi aux faunes et flores terrestres. Surplombant le littoral et l’aquarium, les 3 hectares du Jardin méditerranéen du Mas de la Serre font partie du complexe. Une agréable visite guidée parmi plus de 500 espèces végétales méditerranéennes où l’on rencontre aussi les batraciens, insectes et oiseaux qui y vivent.

Le Biodiversarium accueille aussi l’Observatoire Océanographique de Banuyls (Oob) qui est la station maritime de l’Université de la Sorbonne, sous tutelle du CNRS. Hébergeant des étudiants-chercheurs de tous pays, doté d’équipements de pointe, ce laboratoire est devenu une référence en termes de recherche mais aussi de transmission pédagogique des savoirs. Il est à l’origine de la création de la Réserve naturelle de la forêt de Massane et de la Réserve Marine de Cerbère. Il contribue à une large sensibilisation en accueillant et accompagnant toute l’année des groupes scolaires autour de projets liés à la nature.

Avec une vue imprenable sur le littoral de Banyuls, on profite ici d’échanges directs avec les scientifiques, d’ateliers interactifs, de découverte des laboratoires, le Biodiversarium est un outil d’éveil à la protection de la biodiversité.

Mis à jour le

Précédent : Plongée sous-marine à Saint-Cyprien